Appel à tou·tes les indigné·es qui refusent le déni de démocratie !

Le 28 juin 2020, au second tour des élections municipales à Ivry-sur-Seine, la gauche écologique, sociale, démocratique et républicaine ne sera pas représentée. 

Non du fait des électrices et des électeurs, pourtant les seul·es légitimes à déterminer qui a le droit ou non de concourir au second tour d'une échéance électorale dans un pays démocratique, mais en raison de manœuvres, honteuses dans un moment où les citoyen·nes sont traumatisé·es par la crise sanitaire et sociale, qui empêchent la liste Ivry Demain, arrivée deuxième au premier tour, de se maintenir. 

Malgré le refus de la majorité des candidat·es de cette liste, la tête de liste, Sabrina Sebaihi, a décidé seule de rejoindre, avec 4 candidat·es initialement présenté·es par EELV,  la liste du maire sortant, excluant ainsi ses colistier·es sans appartenance partisane et celles et ceux issu·es de La France insoumise, du Parti Socialiste et de la Gauche Républicaine et Socialiste. 

La décision de Sabrina Sebaihi fait prévaloir des petits intérêts particuliers au mépris du projet qu'elle a porté, de ses colistier·es et des électrices et électeurs qui lui ont fait confiance.

Nous sommes nombreuses et nombreux, électrices et électeurs de cette liste ou pas, à être indigné·es par ce déni de démocratie, qui vole le vote de 22% des ivryen·nes , fera de cette élection une élection tronquée et qui va encore aggraver le désintérêt des citoyen·nes pour la vie politique.

Plus aucune liste pour porter un projet écologique ambitieux et en particulier une politique de prévention et de réduction des déchets, appuyée sur le refus clair de la reconstruction de l'incinérateur à Ivry-sur-Seine.

Plus aucune liste pour porter le projet d'une ville moins bétonnée, agréable à vivre et conservant l’ambition d’une grande mixité sociale s'appuyant notamment sur le développement d'un parc de logement social entretenu et durable, la promotion de l'accession à la propriété à prix maîtrisés, le permis de louer pour lutter contre l'habitat insalubre.

Plus aucune liste pour porter l'exigence de pratiques municipales réellement démocratiques et transparentes : lisibilité des décisions, attributions des logements, des subventions et des marchés publics, possibilité d'organiser un référendum d'initiative citoyenne (RIC)…

Plus aucune liste pour défendre clairement les fondements de la République et sa promesse : laïcité, liberté, égalité, fraternité. 

Cette situation va réduire le débat au conseil municipal à un face à face entre l’alliance PCF local-CCI et les forces de droite représentées par LR et En Marche. Quel sens et quelle légitimité démocratique donner à un débat entre un maire et une opposition qu'il s'est choisie ? 

Cette situation laisse présager une gestion municipale dominée par une force politique hégémonique, n’entretenant des relations qu'avec des interlocutrices et interlocuteurs choisi·es ou sous-contrôle.

Nous considérons que cet acte indigne du point-de-vue électoral, représente un risque majeur pour Ivry. 

Et nous appelons toutes celles et tous ceux qui se sentent trahi·es et volé·es, à l’exprimer à nos côtés en signant cet appel.

==>> http://chng.it/gvCQVyMgB8

Recevoir notre newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d’effacement et de portabilité de vos données ainsi que d’un droit d'opposition et d'un droit de limitation du traitement des données vous concernant. Vous pouvez exercer vos droits en nous contactant à l'adresse disponible dans la Politique de protection des données

Actualités

Réseaux sociaux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK